Dessine moi ton projet

img

Dessine-moi ton projet !

Comment formaliser ses envies, pour concrétiser son projet !

  • Avoir des envies c'est bien !
  • Les exprimer dans un projet c'est mieux !
  • Savoir les communiquer, les transmettre, les partager c'est essentiel !
Toute communication commence par la formalisation et la structuration de votre projet.
Se l’imaginer (le mettre en image) est le préalable indispensable à cette formalisation.
Mettre en « image » votre projet, c’est le représenter, le synthétiser, le tester, l’adapter …
L’image a un pouvoir de conviction mémorable, elle influe et facilite la compréhension. Elle donne une approche globale et systémique, elle laisse une impression révélatrice et durable, d’où l’intérêt de transmettre une image élaborée, juste et maîtrisée.

Définition

  • Représentation à l’aide d’un crayon, de la plume, d’un pinceau …
  • Art de représenter de cette manière.
  • Contours

Synonymes

  • Croquis, ébauche, plan, schéma, esquisse, représentation, illustration, contour, ligne, profil, sanguine, fusain, crayon.

Dessiner c’est :

  • 1 – représenter, griffonner, former, tracer, crayonner, croquer, ébaucher, esquisser.
  • 2 – souligner : accentuer, accuser.

Typologies de dessins

  • Descriptifs
  • Représentatifs
  • « Rébus »
  • Suggestifs, métaphores …
  • Attractifs et communicants
  • Structurés, structurants ou déroutants
  • Organisés, architecturés, chronologiques
  • Simples ó compliqués
  • Précis ó Brouillon
  • Mono sujet ó Multi sujets
  • « Naïfs ou délirants »
  • Economiques ou utopiques
  • Artistiques, beaux …

L'analyse

  • L'analyse formelle de l'image
  • Pourquoi ?
  • La structure de l'image guide l'œil; l'œil ne suit pas un parcours gauche-droite.
  • Les étapes ?
  • Analyse graphique : points, lignes, formes,
  • Analyse formelle de la construction iconique : organisation visuospatiale,
  • Analyse des plans: construction bi-dimensionnelle ou tri-dimensionnelle,
  • Inscription des objets dans le décor : distinguer la position des objets de leur description.
  • Les conséquences sur la dénotation
  • Organisation et position dans l'espace, aide à la décision quant aux ambiguïtés spatiales .
  • Structuration des connotations.
  • La dénotation
  • La description des différents objets
  • Les connotations
  • Culturelles
  • Sexuelles
  • Richesse, noblesse tradition …
  • L'absence ou présence d'êtres vivants
  • Manque de figure d'identification ou identification
    Mise en évidence ou non d'un effet-miroir
  • Les marqueurs d'espace et de temps
  • Datation et contextualisation
  • A temporalité: passé éternel

L'image

  • Imaginer
  • Imager
  • Mettre en image
    Story board
    Conducteur

Perception de l’image

  • Réception de l’image
  • Lecture de l’image
  • Types d’images
  • Environnement de l’image
  • Concept

Types d’images

Mentales

  • Cerveau
  • Qui se fait dans l’esprit : substance incorporelle et intellectuelle.

Virtuelles

  • Ordinateur

Le titre

L’image

  • La composition, la forme
  • Répartition des composantes
  • Densité
  • Profondeur de champ
  • Le « piqué »
  • Look, style, modernité
  • L’aspect, la texture
  • La couleur, le bariolage
  • L’utilité, l’usage

Les envies, les univers

Le message

Les codes

Les induits

Lignes de force de l’image

  • Proportion des volumes
  • Répartition des volumes
  • Répartition des valeurs
  • Aspect 2D ou 3D
  • Ligne de visualisation, directrice
  • Résultante de lecture
  • Diagonale optique
  • Prédominance des couleurs
  • Aspect des surfaces et des reliefs
  • Vitesse de lecture

Opposition image/parole

Proximité/distance

  • L'image sera perçue comme beaucoup plus proche de l'immédiateté (impliquant participation, identification, affectivité, etc.)
  • Le verbal, beaucoup plus propice à la distance et à la réflexion
  • La richesse sémantique de l'image (sa polysémie = pluralité des sens d’un mot, d’un signe)
  • La limitation des mots

Les deux points de vue se défendent

  • Deux aspects bien réels de la perception des images
  • Images extérieures =/= images intérieures
  • De quelle nature sont les représentations mentales

L’état de fait

  • La représentation mentale est venue s'immiscer progressivement dans les études de communication comme une nouvelle variable à considérer.
  • Il est même imprudent de ne pas prendre en compte lorsque l'on cherche à comprendre les processus signifiants et les rapports de communication.

L’évolution

  • Cela étant, il faut tenter de situer l'expérience des images dans l'ensemble des activités cognitives.

Le carré sémiotique de la véridiction

On juge l’aspect des choses

  • Aspect : Apparence d’une personne, d’une chose
  • Aspect : Faces diverses par lesquelles un chose se présente
  • Juger : (1er sens) : évaluer, considérer, apprécier, croire, penser, trouver, mesurer, se faire une idée, se faire une opinion, mais aussi cataloguer
  • Au jugé : au premier abord, à première vue
  • L’IMAGE MONTRE

On analyse leur fonctionnement

  • LE TEXTE DECRIT et PRECISE

Image = état de fait

  • Statique
  • Évolutif

Opposition image <=> verbal

  • Image favorise l’action et accentue l’immédiateté (implication, participation, identification, affectivité.

Aspect de l’image

  • Image chaude ou froide
  • Active ou passive,
  • Proche ou lointaine

Comportement du lecteur de l’image

  • Partenaire ou spectateur
  • Modification du jugement dû à l’influence de l’image
  • Attribution du sens à une image.

Objectifs de l’image du projet

img
img

Voir et regarder

  • Perception, impression, sensation

Comprendre et analyser

  • Effort mental de visualisation et de représentation
  • Décodage, décryptage :
  • Segmentation physique et analyse des éléments (quadrillage)
  • Segmentation mentale et structuration des messages

Décrire et maîtriser

  • Ordrer les composantes mentales et physiques
  • Présenter son point de vue

Formaliser et communiquer

  • Synthétiser le message (impossible de décrire totalement une image)
  • Transférer l’information image en fonction du récepteur, du souhait de l’émetteur, de l’environnement et des circonstances

Le pouvoir de l'image :

  • 1 ) Nous sommes de plus en plus entourés et influencés par l'image: photographie et cinéma, mais aussi télévision, vidéo et ordinateur. L'image acquiert toujours plus de force. Cette lame de fond de l'image est si puissante que nous sommes désormais confrontés à la notion de «réalité virtuelle» entraînant des risques accrus de manipulation par les images qui illustrent les actualités et les documentaires.
  • 2 ) La technologie évolue rapidement et l'image franchit les frontières sans rencontrer d'obstacle. La prolifération des satellites, du câble et des jeux vidéo, ainsi que les progrès de la télévision numérique ou interactive, de l'image virtuelle, des nouvelles techniques de publicité télévisuelle et des autoroutes électroniques de la communication sont tels que les règles du jeu doivent être corrigées. Même si les responsabilités restent les mêmes, il devient de plus en plus problématique de s'assurer que celles-ci sont réellement assumées.
  • 3 ) L'image rend compte de la réalité mais transmet également des stéréotypes. Dans certains cas, elle peut ruiner le message écrit et sert à contourner les règles applicables à la publicité. La plupart des gens ne savent pas «lire» l'image, ce qui peut conduire à de nombreuses interprétations erronées et à des manipulations. Pour réelle qu'elle puisse paraître, l'image ne doit pas être confondue avec la réalité.
  • 7 ) La société a beaucoup fait pour apprendre aux enfants à lire et à écrire, et pour lutter contre l'analphabétisme; mais l'interprétation des images, qui fait aussi partie de l'éducation de base, continue d'être largement négligée. La plupart d'entre nous sommes toujours convaincus par l'image que nous voyons, par exemple dans les bulletins d'information. Par ailleurs, les écrans de télévision sont devenus les gardes d'enfants électroniques d'aujourd'hui et beaucoup trop d'enfants passent beaucoup trop de temps devant ceux-ci.

Discussion par l'Assemblée (24e séance) (voir Doc. 7314, rapport de la commission de la culture et de l'éducation, rapporteur: M. Berg).
Texte adopté par l'Assemblée (24e séance).

Les pièges de l'image :

  • SUBJECTIVITÉ: mécanismes projectifs, empathie, débordements vers l'imaginaire ou le fantasmatique, etc.;
  • AMBIGUÏTÉS: interprétations multiples d'une même “réalité", d'un même stimulus;
  • ILLUSIONS: désaccord entre les données objectives de l'image et les données perceptives, l'interprétation du percept;
  • HALLUCINATIONS: perception sans objet, en l'absence d'un stimulus externe réel;
  • PARADOXES: lorsque les lois qui gouvernent la représentation de l'objet sont en contradiction avec celles qui résultent de notre expérience de l'objet.

Définition

  • Chose que l’on se propose de faire, intention.
  • Travail préparatoire.

Synonymes

  • 1- programme : spéculation, supposition, utopie, théorie, pensée, but, fin, préméditation, supputation, vue, espoir, perspective, prévision, idée, dessein, plan, thème, intention, inspiration, hypothèse, attente, expectative, résolution, espérance, organisation, planning, stratégie, tactique, projection, combinaison, complot, conspiration, machination.
  • 2- dessin : étude, plan, coupe, ébauche, esquisse, carte, schéma, maquette, canevas.

Projeter c’est :

  • 1- prévoir : envisager, penser, préméditer, se proposer, songer, préparer, concevoir, ébaucher, tramer, échafauder, mûrir, programmer, planifier.
  • 2 – lancer : éjecter, envoyer, jeter, propulser.
img

Comment présenter une maison à construire sans plan ?

  • Perspectives, façades, environnement, aménagements…
  • Estimatifs, coûts, financements

Comment construire une maison sans plan ?

  • Plan masse
  • Plans
  • Coupes
  • Détails

Comment mettre en œuvre une maison sans plan ?

  • Implantation
  • Matériaux, approvisionnements
  • Planning
  • Corps d’état

Le principe :

  • Toute communication commence par la formalisation et la structuration de votre projet. Se l’imaginer (le mettre en image) est le préalable indispensable à cette formalisation.
  • Mettre en « image » votre projet, c’est le représenter, le synthétiser, le tester, l’adapter …
  • L’image a un pouvoir de conviction mémorable, elle influe et facilite la compréhension. Elle donne une approche globale et systémique, elle laisse une impression révélatrice et durable, d’où l’intérêt de transmettre une image élaborée, juste et maîtrisée.

1) Le récepteur doit lire l’image en repérant :

ses codes iconiques
  • personnages (attitudes, expressions du visage)
  • vêtements, objets, emblèmes
  • décor (bâtiments, paysages, tracé d’une carte).
ses codes sonores
  • paroles
  • onomatopées
  • bruits.
ses écrits
  • mots, phrases qui ornent le décor.

2) Le récepteur doit étudier la composition

  • la mise en scène
  • le cadrage
  • l’angle de prise de vue
  • les lignes directrices
  • la grandeur des personnages.

3) Le récepteur doit repérer le message verbal et ses effets de style

  • allusions, références
  • rapprochements inattendus
  • redondance.

4) Le récepteur reçoit le message

  • avec quelle émotion ?
  • avec quel impact ou but recherché par l’auteur ?

C’est l’interprétation de l’image qui lui donne son véritable sens, mais il ne faut pas oublier de mentionner le contexte de publication (journal, revue, livre) et le moment précis de publication dans le temps.

Ceci implique une critique et une analyse complémentaires nécessaires à la compréhension totale.

Apprentissage de la mémoire

Souvenance :

  • début => effet primauté
  • fin => effet proximité
  • associé => rattachement, gestion
  • énergue => remarquable ou unique
  • sens => agissant sur les 5 sens

Base des travaux sur la méthode heuristique

La chronologie

Présenter le produit , l’idée, le concept

  • Se limiter à une description objective
  • Laisser le temps à l’interlocuteur de comprendre et d’admettre !
  • A ce stade un contrôle de comparaison avec sa base de connaissance et de référence est indispensable.
  • Attendre les réactions de votre interlocuteur …

Décrire son fonctionnement, ses composantes

img
img
img